Le pont-tunnel Hippolyte-Lafontaine

Le pont-tunnel Hippolyte-Lafontaine

Par Réjean Charbonneau, directeur-archiviste de l’atelier d’histoire Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et William Gaudry, doctorant en histoire, UQAM

Les villes d’Amérique du Nord traversent une période de croissance accélérée durant les « Trente Glorieuses » (1945-1975). À Montréal, elle s’exprime par l’extension du réseau routier et autoroutier et des traverses de la région métropolitaine, à l’intérieur duquel s’insère le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Ce dernier est une infrastructure importante de ce réseau autoroutier. Inauguré le 11 mars 1967 quelques mois avant l’Expo 67, ce projet réalisé par de jeunes ingénieurs québécois, est une rupture fondamentale avec le passé traditionnel du Québec. Il a contribué de façon majeure à l’expansion des zones habitées et industrielles sur et hors de l’île de Montréal, en particulier à Boucherville.