La vie dans les camps de bûcherons au temps de la pitoune

La vie dans les camps de bûcherons au temps de la pitoune

Par Raymonde Beaudoin

Les chantiers occupent une place importante dans l’histoire du Québec. Dans les années 1940, ils n’étaient pas moins de 30 000 hommes à monter au bois chaque automne. Les plus âgés devaient faire vivre leur famille ; les plus jeunes en fonder une.

Raymonde Beaudoin a vécu elle-même une année dans un camp avec ses parents. Elle nous fera connaître cette réalité de la vie de chantier : la construction des camps, la nourriture, le bûchage, le charroyage et la drave.